dimanche 22 mai 2011

Pourquoi un réseau efficace ne compte-t-il que 150 personnes ?

150 serait le nombre maximum de congénères avec lesquels un mammifère humain pourrait entretenir des relations pour composer un groupe stable. Au-delà, ceci nous demanderait trop de dépenses d'énergie, trop d'interactions, trop de complexité, trop de temps. Cela résulte d'une étude sur la démonstration par Robin Dunbar, anthropologue britannique, de l'existence d'une très forte corrélation entre la taille du cerveau des primates et le nombre d'individus avec qui compose les tribus. Le groupe tendrait alors à en exclure certains pour revenir à une taille "acceptable". Cette théorie de "cerveau social" a fait écho récemment à ce qu'a avancé le fondateur de Facebook (1) : le nombre moyen d'amis sur Facebook est de 120. Ecoutez ce que dit Robin Dunbar à propos de son nombre.

video

Le groupe de 150 ainsi constitué se compose de "bandes" d'une quinzaine de personnes au cœur desquelles les interactions sont plus nombreuses, plus personnelles, plus approfondies. Il compare notamment nos échanges au cours desquels nos amis reçoivent nos colères, nos doutes ounos convictions, à de "l'épouillage social". L'observation des chimpanzés démontre en effet, que lorsqu'il y a eu épouillage entre deux singes, ils s'échangent ensuite de la nourriture de manière plus fréquente : la confiance s'établit par l'épouillage, le don de nourriture se fait alors en confiance pour espérer un retour lorsque la nourriture manquera.

Les outils ou recherches sur la cohésion et la dynamique des groupes font peu référence à cette notion de taille limite. Ce nombre vient remettre en cause un certains nombre de réalités :

  • La taille des classes à l'école : Montessori ou Freinet conseillaient déjà de limiter les classes à une quinzaine d'élèves.
  • La taille efficace des équipes dans les entreprises : la tendance aujourd'hui est d'augmenter le nombre de collaborateurs d'une équipe. Il devient de plus en plus courant qu'un manager soit à la tête d'une équipe de 25 à 30 collaborateurs. Il est d'usage de dire qu'une douzaine de personnes représente la "bonne" taille.
  • La taille des entités dans les entreprises. Un bon exemple, celui de la compagnie Gore , celle qui a inventé le Gore Tex, et qui emploie 8000 collaborateurs dans le monde. Cette entreprise limite volontairement à 170 personnes environ chacune de ces unités.
  • La taille des immeubles serait-elle à limiter pour n'y accueillir que 70 familles pour favoriser le lien social ? En tous cas, il semblerait que les villages de Grande Bretagne observés par Robin Dunbar compteraient en moyenne 150 personnes.
Et vous combien de noms comptent vos listes "d'amis" sur Facebook, de followers sur Twitter ou de relations sur LinkedIn ? De combien de personnes est constitué votre réseau "réel"(famille, amis, connaissances professionnelles) ? Et combien y-a-t-il de personnes dans votre "bande"?

(1) La liste d'amis des abonnés sur Facebook compte 120 noms en moyenne. http://ow.ly/5050B

Lire aussi un bon billet sur le blog du Geckonaute http://ow.ly/505xt

1 commentaire:

  1. Rigolo... j'ai 120 amis sur Facebook !
    Réseau intelligent ou facebookien moyen?
    J'arrête le poke ou je recycle les périmés?
    Bonne journée

    RépondreSupprimer